Fumer durant la grossesse et l’allaitement comporte un certain nombre de risques :

Les risques lors de la grossesse :

– Risque de faire une grossesse extra-utérine.

– Risque plus important de faire une fausse couche. Ce risque dépend de la quantité de cigarettes fumées (ex : si plus de 30 cigarettes par jour en début de grossesse, le risque de fausse couche spontanée serait multiplié par cinq).

 

– Le placenta risque de s

e fixer trop bas dans l’utérus, ce qui peut provoquer un

hématome rétroplacentaire (décollement prématuré d’un placenta).

– Risque d’accouchement prématuré.

 

Les effets du tabagisme sur le fœtus dépendent des quantités fumées : plus on fume, plus les effets sont importants.

 

Les risques pour le bébé à naitre :

Dans l’utérus, le fœtus reçoit de l’oxygène par le sang de sa mère. Quand celle-ci fume, son sang se charge de monoxyde de carbone, qui est un gaz particulièrement toxique.

 

De plus, la nicotine a un effet vasoconstricteur sur les artères du placenta et sur l’artère ombilicale, ce qui rend la circulation du sang moins bonne. Tout cela contribue donc à la mauvaise oxygénation du bébé.

D’autres substances chimiques contenues dans la fumée sont également néfastes au développement du fœtus.

Tous ces effets peuvent entrainer à un retard de croissance intra-utérin (baisse le poids du bébé, de sa taille, du périmètre crânien). Ces effets peuvent être graves lorsque le bébé naît prématurément.

 

Les risques lors de l’allaitement :

Lors de l’allaitement maternel, il est préférable d’éviter de fumer, car la nicotine passe dans le lait maternel (sa concentration dépend du nombre de cigarettes fumées).

L’idéal est bien sûr d’arrêter de fumer avant la grossesse. Si cela n’a pas pu se faire, l’arrêt sera toujours bénéfique à n’importe quel moment de la grossesse. Il est donc toujours bénéfique d’arrêter de fumer, même en fin de grossesse.

 

Les risques dus à l’environnement :

L’exposition d’une femme enceinte à la fumée des autres a un effet équivalent à un petit tabagisme maternel : les produits chimiques contenus dans la fumée du tabac inhalée par la mère, passent dans le sang de la mère et donc dans celui du fœtus.

Il est donc important qu’une femme enceinte évite au maximum les atmosphères enfumées.

 

Les risques sur la fécondité :

De même que le tabagisme affecte la fécondité. Il peut augmenter le délai nécessaire à la conception.
Dès l’arrêt du tabac, cependant, tout redevient normal et il n’est pas rare de voir des femmes commencer une grossesse dans les mois qui suivent l’arrêt.

 

Les approches comme l’hypnothérapie, ont leur place en première intention pour vous aider à arrêter de fumer !

Leave a reply